28/03/2019- VERNISSAGE DE L'EXPOSITION DE PHIL MEYER

Mis à jour : 25 mars 2019

EXPOSITION DE PHIL MEYER

28 mars > 19 mai 2019

Vernissage le 28 mars - 18h - 21h


Phil Meyer, est né en France en septembre 1985. Il se tourne à 21 ans vers les arts du bois, après des études d’ergothérapeute en Belgique.

En 2008, à Paris, il entame pour trois ans une formation d’apprenti en ébénisterie. Il se découvre dans sa dernière année d’apprentissage un attrait pour la sculpture.

De janvier 2012 à mai 2013, il approfondit cette voie par une formation de sculpteur en Finlande auprès de M. PAAJANEN, artiste plasticien. Pendant l’été 2013, il s’installe aux Vivres de l’Art, pépinière d’artistes de la région bordelaise. Le croisement des différentes pratiques de ces créateurs, tout comme l’intégration d’un parcours aux Beaux-arts de Bordeaux, en septembre 2014, l’amène à utiliser un deuxième médium: la peinture. Phil Meyer se consacre maintenant à la peinture et la sculpture, faisant de l’Homme le thème central de sa création.

Tout artiste est artiste pour réparer une, des fractures. Pour exprimer dans un autre langage, celui des sens, ce rapport en rupture avec le monde. Celle de Phil Meyer est d’ordre émotionnel, liée au corps féminin, comme en témoigne la persistance quasi obsessionnelle de ce thème dans sa création. Compulsion qu’il exprime au travers de la sculpture et la peinture.

Il représente des instants, des flashs que lui provoquent des émotions, des sensations. Peu lui importe l’origine, un passant dans la rue, une pose nde modèle, une oeuvre d’art. L’origine de cet émoi n’interfère que peu, seule compte la retranscription dans la matière artistique.

Phil Meyer travaille d’après ses esquisses de modèles vivants et d’après une sélection personnelle de clichés

photographiques. Plusieurs directions le taraudent. La couleur. Le noir et blanc. Le mélange du figuratif et de l’abstrait. L’or et le cuivre.

Plus marqué que dans son oeuvre sculpturale, son thème central s’exprime dans une esthétique proche du post-modernisme, de la Sécession Viennoise et du Street Art. Bien souvent, le corps est unique, central, envahissant l’espace du tableau.

Il peint autant au couteau qu’au pinceau, à l’encre, la gouache et l’acrylique. Du Street Art, P. Meyer utilise le

détourage de formes et de couleurs pour marquer le figuratif abstrait.


Site web de l'artiste : phil-meyer.com






Crédit photo : Phil Meyer.


  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux