Bernard Buffet

Né en 1928 à Paris et décédé en 1999 à Tourtour dans le Var.

Après Matisse et Picasso, Bernard Buffet est l’un des peintres français les plus célèbres du XXe siècle, mais également l’un des plus décriés.

Bernard Buffet débute en 1943 aux Beaux-Arts de Paris dans l’atelier d’Eugène Narbonne. Dès 1946, il expose ses premières toiles au Salon des moins de trente ans mais aussi au Salon des Indépendants. A peine âgé de 19 ans, le jeune artiste se fait remarquer notamment par le marchand de tableaux Emmanuel David. Il en découle une réelle amitié et ce dernier lui propose un contrat d’exclusivité à la Galerie Drouant-David, à Paris.

Le succès est immédiat ; Bernard Buffet est non seulement apprécié des collectionneurs, mais aussi des critiques et de nombreux peintres contemporains parmi lesquels Francis Bacon ou encore Andy Warhol. De nombreuses personnalités du monde de l’art tels Giono, Aragon, Cocteau, Druon ou encore Simon, dont il réalisera les décors et les costumes de son argument La Chambre, le considèrent alors tel un génie.

Bernard Buffet peut être perçu comme un enfant gâté de la peinture, dont la popularité s’est accrue au fil des années : à vingt-huit ans, l’artiste roulait en Rolls et achetait déjà des demeures de plus en plus fastueuses.

Vendues dans le monde entier, ses toiles reflètent l’attrait de l’artiste pour la perfection du dessin et des couleurs et témoignent de sa persévérance, son acharnement au travail, de toutes ces années passées dans ses différents ateliers. Elles traduisent aussi la mélancolie de l’artiste, de ses traumatismes d’enfance et de l’occupation sous la Seconde Guerre Mondiale. Un certain désespoir habite les œuvres du peintre, aucun de ses personnages à la maigreur extrême ne sourient, même pas les clowns. Les thèmes qu’il chérit, les natures mortes, les fleurs, les villes, les jardins, s’avèrent tristes et sa fleur favorite est l’épineux chardon.

Buffet restera fidèle à ce style, employant systématiquement ce noir profond, témoin de son mal de vivre, sous la forme de traits striant ainsi ses toiles figuratives à l’univers si singulier.

Bernard Magrez fit la connaissance de Bernard Buffet quelques années avant sa mort et une amitié très forte les lia, jusqu’au suicide de l’artiste en 1999. Vingt-neuf œuvres de Buffet ont intégré la Collection Bernard Magrez. L’artiste disait : « on ne parle pas de peinture, on ne l’analyse pas, on la ressent ». C’est donc une grande expressivité que son œuvre dégage dans les salles du Château Labottière. Paysages, natures mortes ou figures humaines, son traitement si particulier se reflète dans toutes les œuvres de la Collection.

Œuvres acquises :

- Vase de fleurs, 1999, Huile sur toile, 81 x 68 cm

-Trois jonquilles dans un verre, 1993, Huile sur toile, 58 x 45 cm (avec cadre)

-Vase de fleurs (fleurs rouges et violettes), 1995, Technique mixte sur papier marouflée sur toile. Signée et datée en haut à droite, 64 x 50 cm

-Château Pape Clément, 1998, Huile sur toile, 76 x 104 (copie de l'ICBM)

-Place de l'Eglise, 2008, Huile sur Isorel, 33 x 41 cm

-Bouquet de dahlias et cytises, 1998, Huile sur toile signée en haut à gauche et datée en haut à droite, 90 x 72 cm

-Maisons, 1996, Huile sur toile, 60 x 81 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux