BTOY

BToy ou Andréa Michaelsson est une street-artiste née dans la ville de Barcelone, en Espagne. C'est en 2002 dans sa ville natale, qu’Andrea s'est lancée dans le Street art avec ses premiers pochoirs. Au gré des rencontres avec d'autres artistes, ou à l’occasion de ses expositions, elle aura des opportunités dans le monde, et notamment à Mexico, Milan, Jakarta ou encore à Los Angeles.

 

Depuis 2006, Btoy est présente dans plusieurs galeries, mais elle reste très attachée aux murs, celui qui vit, qui vieillit, qui se salit. Le choix du mur n’est pas fait au hasard. En effet, elle colle ses pochoirs selon des critères stricts : «J’ai besoin de temps pour observer ce qui se passe dans les rues. » Les murs doivent être décrépis, encore marqués par la présence d’anciennes affiches publicitaires, irréguliers et « mal fichus ».

 

« J'aime les murs qui ont une histoire, qui ont été abandonnés, ceux qui se décomposent et tombent en ruine où l'on peut lire le passage du temps. Il ne s’agit pas de pochoirs posés ici ou là selon le hasard de mes déambulations, mais d’un choix relatif à un milieu, un contexte, un environnement. Je suis tout aussi critique face à cette forme de street art qui n’appréhende pas son environnement. Je trouve indispensable de concevoir l’œuvre en fonction de l’espace public ».

 

Lorsque Btoy débute dans la rue en 2002, elle suit des études de photographies. Sa formation explique les contrastes saisissants, les jeux d’ombre et de lumière, les clairs obscurs qui captent le regard dans ses œuvres. « C’est la base de ma peinture, j’ai toujours utilisé la photographie pour peindre ». Henri Cartier-Bresson, Helen Levitt et Lewis Hine, sont de vraies sources d’inspiration pour l’artiste ; notamment pour leur travail consacré aux enfants, qui seront très présents dans les pochoirs de Btoy. On retrouve aussi beaucoup de photographes d’Hollywood, et plus précisément ceux qui ont immortalisé les icônes et vedettes du showbiz.

D’ailleurs en février 2013, la Galerie Openspace à Paris accueille l’artiste Btoy pour y exposer des portraits de femmes, qui ont toutes marqué leur époque, transgressé les règles ou brisé les codes. De Vivien Leigh, à Elizabeth Taylor, passant par Louise Brookes, des virages connus de femmes admirées.

Œuvre acquise :

-Aviadora 5, 2009, Pochoir de bombe aérosol et acrylique sur toile signée, 116 x 89 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux