Franck Garcia

 Né en 1971, Franck Garcia vit et travaille actuellement dans l’agglomération bordelaise. Après avoir suivi une formation en  Art appliqués à Bordeaux et vécu une dizaine d’années à Paris, dans le cadre de ses études en arts graphiques, Franck Garcia nourrit sa passion pour la peinture dans un style singulier.

Il mène conjointement un travail de peintre et de graphiste tout en participant à l’édition de nombreux livres d’artistes. Investit dans de nombreuses expositions personnelles, ainsi que collectives, Franck Garcia est un artiste prolifique. À Paris, il s’exerce sur de petites toiles ainsi que des dessins, qui sont matérialisés dans des carnets de croquis.

 

« Culture du dessin au carnet, du dessin pour le dessin »

 

 A ses débuts, Franck Garcia produit des œuvres à l’acrylique et à l’encre, puis s’adonne à la peinture à l’huile à son arrivée à Bordeaux. Procédant œuvres après œuvres, il effectue une base au fusain (comme en témoigne les esquisses présentées), puis dans un second temps (dans une autre action) entre dans une phase de peinture.

 Ces représentations ne sont pas sans rappeler les vanités et natures mortes des siècles passés. La neutralité que l’on peut retrouver se situe dans l’utilisation de tons monochromes blancs, noirs, ocres des fonds. C’est bien dans les portraits que se tient la peinture. Portant un intérêt certain à la peau, aux carnations, il travaille le modelé, les textures, offrant un coté réaliste aux expressions du visage. Franck Garcia rythme sa peinture entre tache légère et matière épaisse, accentuant son travail d’ombres et lumières. 

Franck Garcia attache une importance à l’Humain. Dans les œuvres exposées, il développe un travail autour de la figure humaine, des fragments de corps, des membres en mouvement. Son travail artistique fait écho aux œuvres des célèbres peintres tels que Titien, Rubens, Velasquez (telle la représentation de la Ménine, sur l’œuvre centrale), Bacon ou encore Lucian Freud. En résonnance aux grands maîtres, l’œuvre de Franck Garcia explore la thématique de la chair et des corps ; corps morts, parfois écorchés vifs, ou extraits de statuaire.

 « Donner vie à des corps morts, ou tenter de réanimer  ce qui appartient à un passé lointain, enjeu pas banal qui est l’exploration d’une peinture à « vif » ».

Si Franck Garcia devait résumer son art, il dirait que :

 «  La peinture comme propos. Un portrait anonyme, une nature morte en mutation, une vanité en guise d’espace formel, une figuration muette, cherchant à “être” entre gestation et achèvement, flirtant avec le définitif et ouverte aux hasards. Juste pour déclencher, loin de l’esthétique “sympa” du moment, comme un réflexe de réticence, une pierre à l’édifice, une histoire sans titre, un titre sans histoire, des instantanés sans décor… »

Exposition à la galérie
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux