Fyrzé

Né en 1974 à Corbeil-Essones, Fyrzé commence le graffiti en 1987. Dès son plus jeune âge il taguait comme un fou dans les rues de Corbeil et des alentours. Sa vocation est née quand il a découvert un livre de Martha Cooper, la photographe américaine qui a documenté le graffiti à son origine. C’est par le biais de la danse qu’il s’initiera à la culture Hip-Hop. C’était un fan de smurf et il ne ratait aucune des émissions de Sidney, l’animateur télé.

Enfant du 91, il fait ses premières armes sur les voies ferrées, dans et sur les trains inspirés par les groupes de l'époque (stk, abc, aks, dam, the fight boys, ctk). Fondateur du crew MCA, il signe Zéphir pendant près de  10 ans, période durant laquelle il fait notamment le Concorde (avec SEMA MCA) à Orly. En 1995, il arrête et revient en force 4 ans plus tard.

Il inverse son nom et mène alors une vraie réflexion sur le lettrage dans son travail. Le graffiti l'amène à la compréhension des contours, des ombres, des lights et du tracé. Fyrzé explore la couleur, s'amuse avec la lumière et les contrastes, se joue du plein et du vide, déforme les contours et filtrent avec l'abstraction. Année après année, il affirme son style entre freestyle et déstructuration. Son leitmotiv est le nom/la lettre comme origine et essence de son processus créatif.

C’est en 2001 qu’il commence à peindre des toiles dont l’inspiration est puisée dans la musique

En  2005 et 2007, Fyrzé travaille avec Marc Bodé sur une série unique de t-shirts "fait main" rendant hommage au travail de son père Vaughn Bodé. Soucieux de partager et de transmettre son savoir-faire, Fyrzé anime des ateliers de dessins avec les enfants dans les écoles primaires. Productif, insatiable et autodidacte, Fyrzé possède une oeuvre significative et peint sur tous supports à la bombe, à l'aérosol et aux marqueurs.

Il travaille souvent sur plusieurs toiles en même temps. Il ne refait jamais deux fois la même chose, même si c’est toujours la même inspiration qui le guide. Il aime les contrastes, de couleurs, de formes aussi. Des figures géométriques avec un personnage ou encore travailler des lignes anguleuses sur un décor de fond en spirale.

 

Dans cette œuvre, l’Abbé Pierre est représenté dans une explosion de couleurs réalisé à la bombe aérosol sur toile.                               .

Œuvre acquise :

-L'Abbé Pierre avec son coeur d’or, 2015, Acrylique et peinture aérosol sur toile Signée, contresignée et datée au dos, 100 x 100 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux