Guy Limone 

« J‘essaie, dans l’utopie, de résister à la présence envahissante des images en jouant avec elles. » Guy Limone est peintre, mais il a troqué sa palette contre des figurines, des étiquettes et des tubes fluo. Qualifié « d’artiste des statistiques », Guy Limone est entré en art par l’intermédiaire de l’énumération avec une peinture abstraite et minimaliste.

C’est avec humour qu’il détourne les outils forgés par les avant-gardes du 20ème siècle, comme le monochrome ou le tube fluo de Dan Flavin. En homme intègre et sincère, il souligne les absurdités, combat les inégalités, en utilisant toujours le décalage. Artiste du constat mais pas de la résignation, il scrute notre société, révèle ses dysfonctionnements et dénonce ses travers. Guy Limone travaille ainsi sur les questions liées aux changements de couleur, aux territoires, aux statistiques, à l’accumulation et à la miniaturisation.

Dans le cadre de l’exposition « La Belle & la Bête », Guy Limone investit le Pavillon d’accueil du Château. Il recouvre entièrement l’espace intérieur de son œuvre Tapisserie Verte, présentée à plusieurs reprises et « réactualisée » pour l’occasion. Pour cette réalisation, il utilise comme matière première les images de couleur verte diffusées par différents supports : magazines, affiches, emballages, qu’il collecte, rassemble, découpe et organise de façon chromatique pour constituer ses « tapisseries ». Il aime « donner à voir autrement toutes ces images dont nos boîtes à lettres regorgent et auxquelles personne ne fait attention », en soulignant que « la couleur est ma règle de base ». Composées de 50 collages regroupant chacun 35 images de 6 cm de côté, soit au total 1750 images découpées, chaque tapisserie est ensuite photocopiée au format A3, en nombre suffisant pour couvrir du sol au plafond, tel un papier-peint, les murs du lieu investi.

 

Cette installation est le fruit de la seconde collaboration de Guy Limone avec l’Institut Culturel Bernard Magrez, dans le cadre de sa résidence qui a débuté en septembre 2012. Deux de ses œuvres ont été exposées lors des Journées Européennes du Patrimoine, dans les salles patrimoniales du Château Labottière. Ici, c’est dans l’environnement plus moderne du Pavillon que Guy Limone choisit de s’exercer, accueillant le visiteur dès son entrée à l’Institut et le plongeant dans un univers à la fois jubilatoire, fascinant et hypnotique.

 

Guy Limone est représenté par la Galerie Perrotin et était en résidence à l’Institut Culturel Bernard Magrez en 2012-2013.  

Œuvre acquise:

-Venise couleur, 2007- 2013, Tubes fluos, 120 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux