Jean-François Rauzier 

Passionné depuis l’enfance par la photographie, Jean-François Rauzier est précurseur de l’assemblage numérique, méthode reposant sur une sélection de deux images différentes assemblées ensemble grâce à des logiciels numériques. En 2002, il invente le concept d’« hyperphoto », qui consiste en l’assemblage de milliers de clichés pris au téléobjectif pour composer différents univers oniriques à partir de lieux existants.

Jean-François Rauzier prend des milliers de clichés de maisons et de bâtiments sous tous leurs angles, choisissant un sujet dont il décline les variations. Il passe ensuite des centaines d’heures à assembler les photos et construire la perspective de ses images monumentales, sans savoir ce que cela donnera in fine. Son travail met en avant l’architecture (dont les maîtres catalans Gaudi, Lluís Domènech i Montaner, Josep Puig i Cadafalch…) de façon onirique, hyperréalisme à la limite du fantastique.

Exposé dans diverses institutions- musée des Beaux-Arts de Lille, MMOMA Moscou, Fondation Annenberg à Los Angeles…- il est aussi représenté par différentes galeries en France et à l’étranger.

Œuvres acquises :

-Bâtisseurs, 2012, Tirage photographique sous caisson lumineux, 120 x 200 cm

-Palais de la musique, 2012, Tirage photographique sous diasec, 180 x 300 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux