LES RENCONTRES POUR UNE CULTURE POPULAIRE

EDITION #3

Nées en 2016 sous l’impulsion de Damien Thomas, metteur en scène et directeur artistique bordelais, Les Rencontres pour une Culture Populaire reviennent en 2018 du 12 au 16 mars. Espace de pensée et de réalité où la culture est un vecteur de rassemblement, ce rendez-vous fait le lien entre les citoyens, les artistes et les décideurs politiques. Débats, actes artistiques et paroles citoyennes rythmeront la troisième édition des Rencontres autour d’une thématique forte : celle des frontières.

Tête à tête avec Jean-Pierre Mocky | ANNULE

Mardi 13 Mars 2018- 20h00 à l'Institut Culturel Bernard Magrez

Suite à un incident indépendant de notre volonté, nous avons le regret d'annoncer l'annulation de la conférence de Jean-Pierre Mocky prévue le 13 mars 2018 à l'Institut Culturel Bernard Magrez. Les personnes ayant déjà pris leurs billets seront bien sûr remboursées dans les plus brefs délais. Nous vous remercions de votre compréhension. L'équipe de l'Institut Culturel Bernard Magrez.

 

Rencontre exceptionnelle avec le plus prolifique des réalisateurs français- Suivi d'un cocktail en sa présence.

 

Dans le cadre de la troisième édition des Rencontres pour une Culture Populaire, venez échanger et débattre en toute intimité à l'occasion d'un tête-à-tête avec l'une des figures les plus importantes du septième art.

Personnage atypique, Jean-Pierre Mocky a d’abord mené une carrière jalonnée de succès publics et souvent critiques (Y a-t-il un Français dans la salle ? en 1982, À mort l’arbitre en 1983, Agent trouble en 1987) qui lui ont permis de diriger plusieurs générations de grands noms du cinéma français. Parfaitement intégré au système classique de production, il fait néanmoins le choix de s’éloigner des contingences économiques pour gagner davantage en liberté. Il a réalisé près de soixante-dix films avec les acteurs français les plus doués de leur génération, de Bourvil à Catherine Deneuve, en passant par Gérard Depardieu. Lui-même acteur chez Marcel Carné, assistant de Federico Fellini, Jean-Pierre Mocky n’est pas avare d’anecdotes ni de coups de gueule.

Jean-Pierre Mocky est un paradoxe. Celui d’en être à la fois la marge et le centre, d’en être la nature même et sa critique radicale en même temps. Il a en effet, après des débuts où il accompagne le renouvellement générationnel et formel de celui-ci, réalisé une œuvre qui semblait s’inscrire au cœur de ce qui faisait alors la cinématographie populaire nationale, soit un cinéma privilégiant la comédie loufoque avec ses vedettes immarcescibles, soit le récit policier romantique. 

Il s’agit peut-être du seul cinéaste français qui soit tout à la fois totalement un cinéaste de genre, tout autant que l’auteur d’une œuvre unique, échappant à toute catégorie existante. Un film de Mocky ne ressemble finalement à rien sinon à un film de Mocky.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux