Jeppe Hein 

Né en 1974 à Copenhague, Jeppe Hein a étudié à l’Académie royale des Beaux-Arts. Il vit et travaille à Berlin. Son travail repose sur le principe selon lequel le spectateur peut interagir avec les oeuvres et ainsi les modifier au travers de son expérience personnelle.

Le spectateur sert ainsi de catalyseur de plusieurs façons. Parfois, la simple présence du visiteur met en marche des objets apparemment inanimés et déclenche un fonctionnement surprenant.

 

À l’inverse certaines œuvres ne s’animent qu’en l’absence du public. Ainsi, les différentes présences, les allers et venues confèrent à l’ensemble un mouvement perpétuel. L’oeuvre renaît à chaque instant et ne se ressemble jamais. Au travers de ses différentes créations, Jeppe Hein signe un projet inédit de dématérialisation de l’œuvre d’art. Objets épurés et géométriques, ou bien installations discrètes et ludiques, ses interventions se placent à la fois dans une continuité de la tradition de la sculpture minimaliste, et en même temps en prennent le contre-pied dans la mise en place d’un dialogue entre les œuvres et le spectateur. Son travail, très proche d’une réflexion architecturale, s’applique à démontrer la modularité de l’espace, en le construisant et en le déconstruisant.

Le Rotating Mirror Object III, tourne lentement autour de son axe, projetant différents reflets de lumières dans la pièce. A chaque position, les surfaces reflétées se modifient, le plafond, le sol, les murs. Ainsi, une perception nouvelle et disjointe de l’espace apparait, comme si les fragments reflétés recomposaient la pièce. Les couleurs, la forme et la composition rappellent une vision à travers un kaléidoscope.

Œuvre acquise :

-Rotating Mirror Object III, 2011, Miroir, structure électrique, aluminium, 100 x 100 x 30 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux