Joan Creten

Œuvre acquise :

Odore di Femmina - Ecto, 2012, Bronze, fonte a la cire perdue, 134 x 83 x 38 cm

Né en 1963 à Sint-Truiden en Belgique, Johan Creten est l’un des précurseurs du renouveau de la céramique dans l’art contemporain. Il a, entre autres, suivi les enseignements de l’Ecole des Beaux-arts de Gand, de Paris puis d’Amsterdam, a été pensionnaire de la Villa Médicis de Rome entre 1996 et 1997, a exposé au Bass Museum of Art de Miami Beach et a été accueilli en résidence à la Manufacture nationale de Sèvres.

C'est dans ce lieu qu'il a développé le travail du grès et de la porcelaine, la sculpture et la céramique ; pratiques ancestrales qu’il revisite par un traitement singulier de l’émail, par une recherche perpétuelle de cette matière organique et de son potentiel plastique. Odore di Femmina – Ecto tient son nom de l’expression « Odeur de femme » empruntée au Don Juan de Mozart et nous plonge dans une tension délicate, entre l’Eros et le Thanatos, entre la mort et l’amour, inhérents à l’érotisme. Johan Creten crée ici une métonymie visuelle en évoquant le parfum de la femme par la représentation de la fleur, dont les formes évoquent parfois celles du sexe féminin.

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux