24/01/19 au 24/03/19 Exposition Escape de l'artiste photographe Thomas Sappe

EXPOSITION CONSACRÉE À L’ARTISTE PHOTOGRAPHE THOMAS SAPPE

Lauréat du Grand Prix Bernard Magrez 2017 - Prix du public numérique

Exposition du 24 janvier au 24 mars 2019

Vernissage le jeudi 24 janvier à 18h


Pendant près de 20 ans, Thomas Sappe, ingénieur en agronomie tropicale, a travaillé à Madagascar, en Namibie, en Côte d’Ivoire et au Maroc en immersion dans le monde rural local. Cette proximité lui a permis de développer un regard photographique avec une approche à la fois sociologique et culturelle.

Durant cette période, Thomas Sappe a mené un travail de recherche photographique articulé autour de deux axes. Le premier, dans son univers professionnel où il saisit un monde paysan traditionnel qui n’en finit pas de durer. Un monde qui demeure humain, si physique, collectif, évoluant lentement. A cette démarche, il associe une plongée dans ses pays, explorant un quotidien loin des clichés : des familles qui passent une journée à la plage, les stations essence abandonnées sur le bord de la route, de jeunes acrobates qui s’entrainent au beau milieu de friches industrielles. On y retrouve l’énergie des pays à forte croissance, tournés vers l’avenir, entreprenants et très vivants.

Depuis 6 ans, Thomas Sappe ne se consacre plus qu’à la photographie parcourant de nouveaux horizons et travaillant sur des sujets aussi différents que l’architecture urbaine, la représentation de la femme et du désir, les arts dans l’espace public ou encore les espèces animales en voie de disparition.

Profondément ancré dans la photographie de rue, il démarre en 2013 une vaste exploration du quotidien à travers des grandes cités urbaines du globe : s’immergeant dans ces villes, ses images, prises lors de parcours pédestres aléatoires, sont composés autour de thèmes récurrents : l’inscription des citadins dans un décor urbain, l’évocation de la solitude et du vide en zones densément peuplées, l’isolement des individus, l’attraction pour l’inconnu.

Ses clichés juste, parfois drôles, nous laissent découvrir son univers, poétique et politique, d’une société en pleine ébullition.


Série Escape

La série Escape exprime, autour de huit photographies argentiques prises sur le vif, le désir d’adolescents rencontrés au Maroc de quitter l’Afrique pour l’Europe.

Ces images ont été réalisées au Maroc, dernière base africaine avant l’ultime traversée de la Méditerranée vers l’Espagne. La Mer Méditerranée est représentée par un mur, l’air, un pont ou une porte... séparant deux espaces: Celui qui est connu et l’ailleurs. Instantané où ni avant, ni après existe. Temps vidé d’attache. Qui ne s’est pas assis devant la mer, sans se demander ce qu’il y avait de l’autre coté, derrière l’horizon ?

Huit images pour un envol vers l’inconnu. On y va?


Série Topographie du Maroc

Entre 2001 et 2012, il réside au Maroc et mène un travail de recherches photographiques autour du quotidien des résidents du Royaume.

Durant cette période, Thomas Sappe réalise l’ensemble de ses clichés exclusivement en argentique. Les pellicules photographiques, conservées dans un frigidaire, sont ensuite ramenées annuellement en

France où elles sont développées. Les négatifs y sont classés et des tirages- épreuves ramenés au Maroc. Une sélection est opérée, les images sont ensuite rangées, au cours des années, à l’intérieur de petits classeurs par zone géographique et datées. Les classeurs sont placés à l’intérieur du meuble vert pour les protéger. Meuble et ensemble d’images suivront le photographe dans tous ses déplacements jusqu’à son retour en France où il vit aujourd’hui. Ces tirages sont la base de l’archivage que constitue « topographie du Maroc », plus de 5 000 images.

Lauréat du Prix du public numérique de l’Institut Bernard Magrez en Septembre 2017, pour la première photographie de la série Escape, Thomas Sappe est invité à exposer l’ensemble de ce projet. C’est à cette occasion qu’il présente en parallèle et pour la première fois aujourd’hui un extrait de « topographie du Maroc », un choix d’images d’enfants, d’adolescents, dans leur quotidien, rencontrés sur son parcours marocain en miroir à sa réflexion sur le départ vers l’inconnu. Ces photographies sont ici dévoilées sur leur support d’origine telles qu’elles étaient classées.



  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux