Sandra Chevrier 

Sandra Chevrier est une artiste montréalaise née en 1983. Après avoir obtenu un diplôme en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal, elle a décidé de se consacrer entièrement à l’art il y a près de dix ans, à la naissance de son fils. Dans son atelier québécois, elle se met à utiliser sur ses toiles des morceaux de comics books représentant les super-héros de la pop culture.

 

Avec ces extraits de bandes dessinées, elle souhaite mettre en avant le côté vulnérable des super-héros, montrer des scènes de défaites, et par-là exposer leur humanité et « démontrer qu'eux aussi sont fragiles et qu'on devrait se laisser le droit, nous aussi, à l'échec. » Teintée d’un féminisme certain, écho au mouvement #MeToo, sa série Les Cages dénoncent le rôle donné aux femmes dans les bandes dessinées de super-héros autant que dans la société d’aujourd’hui. Sandra Chevrier cherche à démontrer des « limites sociales qui corrompent la vraie beauté et qui enferment les femmes dans les prisons que sont ces identités étroites et hautement codifiées ». Depuis plus de deux ans, elle ne colle plus de bandes dessinées sur ses toiles, mais directement sur ses modèles, dont les photographies lui servent de référence pour ses peintures.

 

Devenue l’une des artistes contemporaines les plus en vue aujourd’hui, elle a notamment été exposée au Musée d’Histoire et d’Art de Lancaster et dans de nombreuses galeries d’Europe et d’Amérique du Nord.

 

« Mon travail est une dichotomie entre la liberté et l'emprisonnement, le remède et le poison ou le beau et le laid. »

Œuvres acquises :

-La Cage, je n'ai pas peur, Sérigraphie sur papier, signée et numérotée 7/14, 80 x 62,5 cm

-La Cage quand la peur s'est envolée, 2014, Technique mixte sur papier marouflé sur bois, 43 x 35 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux