Tore

Né en 1972, Tore est un street-artiste français actif depuis la fin des années quatre-vingt. Il pose ses premières signatures dans le 13ème arrondissement de Paris, haut lieu de l’art urbain parisien, sur les murs, les métros, les toits et les catacombes.

En 1992, il peint pour la première fois des visuels sur des matériaux de récupération et poursuivra ce travail sur des toiles.

Lassé des multiples passages devant les tribunaux, mais convaincu que cet art mineur deviendrait un jour majeur, il décide de vivre de son art officiellement et propose des fresques, des illustrations, des logos au show business, au milieu associatif et à la presse de 1996 à 2006.

« […] je me suis volontairement impliqué dans ce mouvement, jusqu’alors largement décrié. J'ai toujours su que nous autres les "tagueurs" serions récompensés un jour... Le Graffiti a désormais sa place dans le monde de l'Art, il était grand temps! »

 

Au jour d’aujourd’hui, Tore continue de travailler à minima dans des terrains vagues avec ses amis graffeurs, mais se consacre davantage à la peinture sur toile pour continuer à faire vivre  le « Spraycan Art ». Le « Spraycan Art », appelé plus tôt le « Spray paint art », est un mouvement né en 1987, caractérisé par des réalisations entièrement faites à la bombe aérosol.

L’artiste affirme qu’il aime pratiquer un graffiti authentique, à la bombe de peinture, sans l’aide de la technologie.

Pour rester en accord avec les valeurs hip-hop et du Street-Art, il peint ses tableaux à ciel ouvert

L’œuvre Zone d’ombres, est entièrement réalisé à la bombe aérosol sur papier. L’imposant réalisme du visage, montre bien toute la technique et la dextérité de Tore. Les formes du visage, les ombres, le choix des couleurs : toute la composition est parfaitement construite, avec une certaine réflexion.

Œuvre acquise :

-Zone d'ombres, 2012, bombe aérosol sur papier, 120 x 80 cm

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • YouTube

©Institut Culturel Bernard Magrez - 16 rue de Tivoli, Bordeaux